** Boucle tout en contrastes pour découvrir le Coiron à partir de Saint-Pons

Dernière randonnée du week-end mais ce sera la plus dure, d’abord parce qu’il fait chaud, ensuite parce que les explications de la fiche du guide Ardèche – balades et randonnées, Communauté de communes Berg et Coiron, Communauté de communes Berg et Coiron, juin 2007 se sont avérées insuffisantes. Rien que le nom charmeur du hameau de Roche-Chérie ne donne-t-il pas envie d’aller voir ?

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

Je me gare à Saint-Pons au bord du départ du sentier. La montée est agréable en sous-bois. Chênes verts,  chênes blancs, acacias, châtaigniers. De gros blocs rocheux tombés d’on ne sait où, recouvrent le sol. Plus loin, un panneau explique la formation des orgues basaltiques : deux coulées superposées reposant sur des marnes et calcaires.
Leur base est formée d’orgues basaltiques, surmontée par une partie plus massive. Ces structures apparaissent pendant le refroidissement de la lave.

Les bosquets et les haies abritent de nombreux oiseaux que mon pas surprend ; ils détalent sans se montrer : caille des blés, passereaux, pie-grièche à tête rousse ? pommiers sauvages lourds de petites pommes acides et chaudes de la chaleur de la journée. Et pourtant, c’est si bon en guise d’apéritif !

Passage sur route jusqu’à Brasse Nègre pour la traversée des pâturages du Coiron : la fiche précise de longer les barrières sur la gauche en suivant bien le balisage, mais le balisage est à droite ; de la veille, Evelyne (Chambre d’hôtes Ardelyne, label Rando Accueil) m’a quand mis en garde sur la présence éventuelle d’un mâle… J’hésite un long moment sur la meilleure stratégie. Finalement je me lance, traverse l’immense pâturage en plein milieu sur un passage piétiné : aucun animal en vue, ni vache, ni taureau ! Un ancien balisage me trompe. Je trouve finalement le portail de sortie mais me retrouve dans un autre pâturage, encore plus grand. Plus rien de visible, ni sur les arbres, ni au sol. Je teste toutes les barrières de bois. Finalement pendant longtemps, très longtemps, je traverse les pâturages successifs sans trop savoir où je vais atterrir. Aucune habitation en vue pour m’informer. Tout ce que je sais c’est que je dois aller vers le sud-ouest. Moments d’angoisse. Sortie du bois après les pâturagesC’est presque un hasard si je trouve la porte de bois qui me délivrera car le balisage est au dos de la porte ! Une indication de distance (1.5km environ du portail d’entrée), et d’orientation par boussole (S.O., projection 220°) serait vraiment utile car il me parait difficile de baliser un terrain plat piétiné par du bétail, pratiquement sans arbres. Je pense légitimement être sauvée à la sortie du bois mais je parviens à un sommet rocheux avec falaises de tous côtés. Je dois être fatiguée, je ne vois pas par où descendre. Demi-tour : c’est là que je vois la maigre couleur du balisage vers la droite.

Descente abrupte et particulièrement pierreuse. Changement complet de décor au fur et à mesure que j’approche de Roche-Chérie : la roche friable se délite, glisse sous les pieds. Le Coiron, c’est une superposition d’un plateau basaltique sur des marnes. A cet endroit, ça se voit bien.

Pour atteindre le neck tout noir, il me faut faire un détour pour contourner le ravin qui a manifestement fait l’objet de glissements de terrain et de travaux de consolidation. Selon le rapport du BRGM, la maire de Saint-Pons déclare de façon récurrente des chutes de blocs et éboulements (1990, 2000). C’est la raison pour laquelle les villages situés au niveau des contacts entre les éboulis basaltiques quaternaires et les marnes, ont été désertés au XXè siècle : 410 habitants en 1886, 262 en 2008 pour le village de Saint-Pons.

Les glissements se produisent dans les zones humides des niveaux marneux plus ou moins altérées par l’accumulation des eaux de pluie. Dans le cas des Coirons, ces glissements entraînent des écroulements importants car ils provoquent le sous-cavage des falaises basaltiques. […] novembre 2002 : de très nombreux départs de glissements ont été vus sur les parcelles de prairies et déclarés par les mairies (Saint-Pons notamment). Inventaire départemental des mouvements de terrain de l’Ardèche, C.Mirgon, O. Renault, avec la collaboration de P. Ponchant, C. Frécaut, N. Plusquellec, M. Imbault, BRGM, 2006

Les cônes stromboliens ont été sérieusement malmenés par l’érosion. Certains ont été complètement détruits et l’on peut observer aujourd’hui la partie basse de la cheminée d’alimentation représentée soit par des necks (voir le tour du volcan de Sceautres dans ce blog et Roche-Chérie) soit par des dykes.

La chapelle de Roche chérie a été bâtie sur le flanc d’un neck. Elle aurait été construite dans la deuxième moitié du XIXe siècle, toujours avec cet appareillage noir et blanc basalte-calcaire.

P.Y. Laffont pense que le bâtiment actuel a sans doute succédé à un plus ancien. On trouve à l’intérieur des colonnes plaquées contre le mur et qui ne supportent rien. Très dégradée il y a encore quelques années, cette chapelle a fait récemment l’objet d’un gros travail de restauration. Extrait du site Patrimoine d’Ardèche

Roche chérie par geo8707

plateau basaltique sur marnesPendant un long moment, il me faudra emprunter la route, cependant peu fréquentée. Puis retour au village par un sentier peu entretenu mais visible. Je ferai des framboises sauvages un goûter délicieux.

Cette boucle aux multiples facettes, difficile par les problèmes d’orientation qu’elle pose et quelques passages escarpés, est d’un grand intérêt pour découvrir le Coiron.

Image de l’itinéraire, 12km, 3h30 déplacement (4h30 au total), 324m de dénivelée

Ce contenu a été publié dans * 07 Ardèche, 07 Hébergement testé, Geocaching et jeux, Rando sportive, Test produits randonneurs, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à ** Boucle tout en contrastes pour découvrir le Coiron à partir de Saint-Pons

  1. Faure Bd dit :

    Comment obtenir le fichier gpx pour GPS de la randonnée boucle du Coiron à partir de St Pons ?
    Merci
    [ndlr] envoyé par mail perso le tracé dans lequel j’ai enlevé mes différentes erreurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *