Les marais de Fretin

Fretin n’est qu’à quelques kilomètres du lieu où j’ai vécu pendant mon enfance mais je ne connais pas ces marais ; Claire, mon amie d’enfance, m’y emmène pour une petite balade autour du marais du Warlet.
Le début du circuit c’est l’ancienne route départementale D149 pavée qui menait à Templeuve ; puis nous longeons la Marque, limite entre les communes de Templeuve et Fretin ; un panneau nous informe de la présence de cyanobactéries sur le plan d’eau : ne laissez pas votre chien y boire !

La météo ce jour à cet endroit :
Avec le vent et la température ressentie

Derrière la drève1 du Château Blanc servant de limite communale entre Fretin et Ennevelin, la façade blanche du Château Blanc qui daterait de 1821 selon la Société Historique du Pays de Pévèle, mais qui ne figure pas encore sur le cadastre napoléonien de 1825… C’était encore une zone inondée ; un peu plus tard, le cours de la rivière sera modifiée et le quartier de Verte-Rue remblayé pour y construire des maisons.

Nous admirons quelques arbres remarquables par leur grand âge, leur aspect torturé, des arbres amoureux qui enlacent leurs branches.

Quand nous arrivons au plan d’eau, nous sommes frappées par les taches de couleur verte, virant par endroit au turquoise : ce sont les cyanobactéries qui donnent cette couleur.

Les cyanobactéries, […] ou encore algues bleues, sont des bactéries [qui] tirent parti, comme les plantes, de l’énergie solaire pour synthétiser leurs molécules organiques. Pour capter cette lumière, elles utilisent […] des phycocyanines (de couleur bleu-vert) ou la chlorophylle.
[…] Les cyanobactéries peuvent devenir dangereuses pour la faune et la flore lorsqu’elles prolifèrent dans le milieu […]. Elles libèrent des cyanotoxines, parfois mortelles pour les animaux et dangereuses pour l’Homme. Furura Sciences

Nous traversons la passerelle des aigrettes ; à partir de là on peut rejoindre les marais de la Marque ou le parking nord Max Dormoy ; près du banc déjà occupé – un coin de charme pour se reposer  ou lire dit le dépliant – , un petit observatoire en balcon au-dessus de l’eau nous permet de voir quelques oiseaux, et le reflet des grands arbres. Pour rester dans la nature, nous empruntons la passerelle de bois Marc Desmazières qui traverse le marais. Après le cygne blanc, une foulque, des canards que nous ne nourrirons pas, nous arrivons dans un champ proche de la route : nous nous y installons pour un petit casse-croûte ; un papillon blanc butine à côté de moi : le temps est doux et propice.

Balade familiale par excellence que l’on peut prolonger jusqu’à la route pour un circuit plus long. Plan du circuit du marais de Fretin

Image de l’itinéraire 2km700, 5m dénivelée 1h30 avec observations

1drève : terme du nord de la France et de la Belgique, allée bordée d’arbres

©copyright randomania.fr


Partager sur FacebookPartager par mailImpression pdf ou papier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.