La bastide d’Eymet

Le terme “bastide” désigne les “villes neuves” qui ont été fondées pour le compte des rois de France ou d’Angleterre durant la période 1150-1350 dans le Sud-Ouest de la France. Celle d’Eymet a été instituée le 28 juin 1270 par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse et frère de Louis IX. En 1279, Philippe le Hardi doit la rendre au roi d’Angleterre. Elle est bâtie sur un plan géométrique ; les îlots sont divisés en parcelles et distribués aux habitants qui doivent construire leur maison dans un délai fixé par les fondateurs.

De façon à visiter les 13 points d’intérêt de la bastide d’Eymet, je vous propose un parcours  à effectuer dans l’ordre ; l’office du tourisme vous remettra un plan et un livret jeu par enfant ; le pont de Bretou (13), inclus dans la marche, est également accessible en voiture.

Une autre manière de découvrir la ville, pour les geocacheurs, la ballade à Eymet, cympaf ; elle est en maintenance jusqu’en septembre 2015.

1  Place des Arcades : sous les couverts les galeries marchandes se succèdent depuis le moyen-âge. Les constructions ont subi des aménagements au cours des siècles, telle la maison Henri IV et sa façade composite.

2 L’église Notre-Dame actuelle fut construite en 1877 à l’emplacement occupé par le bâtiment médiéval ; avec des matériaux modernes (pierres taillées mécaniquement, ciment) son style néo-gothique rappelle le moyen-âge.

3 La forteresse existait avant la bastide et sera renforcée d’ouvrages défensifs au XIVè (tour Monseigneur, bretèche, échauguette d’angle)

4 La ruette de la Marjolaine : dessert les jardins et l’arrière des maisons.

5 La maison du Bayle, maison bourgeoise du XVè ; symbole de richesse visible : l’arc en accolade au dessus de la porte d’entrée, la fenêtre à meneau. Le bayle gère les affaires de la bastide et fait appliquer la charte des Coutumes (règlement de la ville) dans la cité.

6 Le temple protestant, début XIXè, a une façade sobre avec un fronton percé d’une baie. Le premier temple avait été détruit en 1685 par Louis XIV. Sous Napoléon 1er un nouveau temple est construit.

7 La conserverie Maury (30 ouvriers) exportait viandes, fruits et légumes, même au delà des frontières comme pour l’équipe Charcot au pôle Nord. Les colis étaient livrés par le train et les voyageurs de commerce faisaient le lien entre le vendeur et le client.

8 Le lotissement médiéval regroupe quelques maisons typiques

9 Rue de l’Engin et rue du Veau : maisons conçues sur le même modèle (espace commercial et habitation). La rue de l’engin fait allusion à  un énorme engin de siège qu’on appelait « la truie » et qui devait passer par Eymet pour rejoindre Bergerac  (guerre de Cent ans) ; on dut même abattre la porte sud pour laisser passer l’engin.  La rue du veau rappelle l’existence de la halle où se tenait la foire aux bestiaux.

10 Le moulin du Dropt aux fondations médiévales a été transformé en minoterie au XXè siècle ; il fournissait la farine à tous les boulangers des alentours jusqu’en 1989.

11 Port sur le Dropt : lorsque le niveau des eaux le permettaient, les gabares assuraient le transport de marchandises.

12 Le Portanel : une des cinq portes aménagées dans le rempart, à l’entrée des rues charretières ; celle-ci permettait aux habitants d’accéder au moulin.

13 Le pont médiéval de Bretou, situé sur un lieu de passage fréquenté depuis l’Antiquité (Marmande-Bergerac), franchit le Dropt ; les avant-becs protègent les piles de pont des troncs d’arbres qui peuvent les heurter ; les arches en plein cintre ne sont pas toutes de la même dimension ; un droit de passage était prélevé pour l’entretien du pont.

Pont médiéval du Bretou, cympaf

Une balade sur le thème du patrimoine en pays d’Eymet, mais sans fil conducteur historique : on passe du moyen-âge à l’époque moderne, l’ancien n’est pas toujours bien restauré ou intégré au moderne mais il faut souligner les efforts de la commune pour capter l’intérêt des visiteurs. Le livret-jeu pour les enfants s’adresse plutôt aux grands avec l’aide de leurs parents ; un appareil photo peut être utile pour compléter certains dessins.

trace bastide d'EymetImage de l’itinéraire 1.5km A/R (3.3km avec le pont médiéval), 10m dénivelée, 1h30 à 2h

©copyright randomania.fr


Partager sur FacebookPartager par mailImpression pdf ou papier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.