Vers le sommet du Reculet et le balcon du Léman : demi-tour aux chalets de Lachat

Une randonnée de 19km était prévue de longue date. Elle aura duré à peine 2 heures. Florent, le guide choisi par testAin Tourisme, nous proposait une montée sur les crêtes au travers des pâturages, le GR Balcon du Léman pratiquement au point culminant de la chaîne du Jura (Le Reculet 1718m), un passage par la grotte de la Marie, une descente dans le cirque sur l’autre versant de la montagne et retour. Mais c’était sans compter sur la pluie annoncée depuis plusieurs jours. Confiants néanmoins, les blogueurs ont accepté de partir.

Le point culminant de la chaîne du Jura, qui se trouve dans le département de l’Ain et non du Jura, quel est-il ? quand j’étais institutrice, j’apprenais à mes élèves que c’était le Crêt de la Neige ; en 2003, un cartographe de la D.D.E., avec les instruments appropriés, écrit à l’IGN pour signaler qu’un  autre sommet dépasse le crêt de la Neige ; l’IGN le mesure mais ne révèle pas son nom : il dépasse de 30cm le point officiel. En lisant un forum sur le sujet, j’ai compris pourquoi : l’employé de la DDE se serait illégitimement autoproclamé découvreur du nouveau point culminant du Jura qu’on appelle toujours… Crêt de la Neige mais qui est situé à 500m du premier ! Découvreur autoproclamé du sommet du Jura

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

—– Matin —–

Vêtement chaud (il fait 8°), imperméable bien fermé, nous pénétrons dans les bois humides, le plus souvent sur des pistes forestières faciles ou sur d’étroits sentiers. Notre guide Florent Ronin s’arrête devant une plante « Vous la connaissez tous ! qu’est-ce que c’est ? ». On hume, on écrase les petites fleurs flétries entre les doigts, on hésite. Personne ne trouve. Il s’agit de l’origan sauvage.

Nous arrivons bientôt aux chalets de Lachat où nous nous mettrons à l’abri. La montagne en face a complètement disparu sous un voile de pluie. Nous buvons du café chaud ; nous imaginons le chalet après rénovation, les chamois et leurs petits au printemps courant dans la montagne, le lac Léman, la grotte de Marie où jamais aucune Marie ne vécut en ermite au cours du treizième siècle.

Chalets

Image de l’itinéraire écourté 6km750 A/R, 361m dénivelée, 2h au total

Ne pouvant vous fournir de photos de cette randonnée, je vous propose la description d’une randonnée un peu différente Le Reculet par le balcon du Léman, site altitude rando

Plein d’idées sur le site des randos dans l’Ain Ain Rando

A l’unanimité, nous redescendons sur Chézery-Forens où l’hôtelier de l’hôtel du Commerce aura la grande amabilité de mettre à notre disposition quelques chambres pour que nous changions de vêtements. Discussion sur un autre programme pour la journée. Profitant des Journées du Patrimoine, nous partons pour fort l’Ecluse près de la frontière suisse. Fort l’Ecluse sur l’index des fortifications françaises 1874-1914

—– Après-midi —–

Fort l’Ecluse

Construit à flanc de montagne, sur une position hautement stratégique, il a été construit entre 1820 et 1840. Le fort supérieur a été érigé ultérieurement afin de protéger le fort d’une attaque par la montagne et d’augmenter sa capacité de logements. Pas de randonnée mais une montée souterraine de 1165 marches taillées dans la roche : de quoi tester un coeur solide ! elle mène au fort supérieur où vous attend un point de vue spectaculaire sur le Rhône, le défilé de l’Ecluse, le viaduc de Longeray.

A l’intérieur du fort, une exposition temporaire présente le CERN en pays de GEX, à cheval sur la frontière franco-suisse. Il s’agit de l’organisation européenne pour la recherche nucléaire, plus grand centre de physique des particules du monde. Le 23 septembre 2011, j’entendais parler du CERN à la télévision à l’occasion de la Découverte inattendue de particules qui dépassent la vitesse de la lumière. L’expérience va être refaite par un laboratoire indépendant, histoire de l’infirmer ou non. Le célèbre E=mc2 n’est pas encore à remettre aux oubliettes…
Qui connait l’arrondissement de Gex à part ses habitants ? 29 communes dont la population est en croissance très rapide du fait […] de l’agglomération genevoise et des organisations internationales qui y ont leur siège ainsi que du CERN. L’arrondissement constitue, pour la presque totalité de son territoire une zone franche1 (traité de Vienne de 1815 – voir l’affaire des zones franches), ce qui facilite la circulation des produits agricoles (lait, viande) depuis le Pays de Gex à destination de Genève.

Il incombe au sous-préfet de participer aux travaux de différents comités transfrontaliers (Comité Régional franco-genevois, Conseil du Léman, Commission Internationale pour la protection des eaux du Léman). L’arrondissement de Gex appartient pour partie au Parc Naturel Régional du Haut-Jura et comprend une réserve naturelle de 10781ha. Extrait de l’Etat dans l’Ain : la sous-préfecture de Gex

L’Ain (l’UN), bien singulier, et pluriel à la fois.

blsqr05.gif

1zone franche : Portion de territoire soustraite à l’application des droits de douane

** Les mégalithes de la lande de Cojoux

IMG_7813.jpgUn paysage de landes qui m’est totalement inconnu ; l’association Natures et Mégalithes promet de nombreuses curiosités. C’est donc bien tentant de rejoindre Saint-Just en 45mn à partir de Rennes. Le temps est gris, incertain. Le boulanger, juste avant sa fermeture dominicale, me remet gracieusement le carnet de découverte. IMG_7820.jpgIl est midi quand je me mets en route à partir de l’église, construction en schiste et granit du pays. Guettez les flèches vertes du parcours pour ne pas vous perdre !

Construite en 1848 elle [L’église] est bénie en mai 1852. […] la rénovation la plus marquante reste celle de 1928-1930 qui voit l’agrandissement de l’église par le bas-côté. Extrait du site de la mairie de Saint-Just

IMG_7818-500x375.jpgAprès le parking réservé aux handicapés, je traverse le hameau du Châtaignier composé de quelques vieilles maisons, village-rue constitué de longères1. Après une courte montée, je découvre la lande bretonne, vaste étendue uniforme et peu fertile abandonnée depuis longtemps, dépaysante pour moi qui vis en Provence ; rien n’arrête le regard, sauf parfois au détour d’un virage un mégalithe impressionnant ; des bosquets de genêts tout au long du parcours, ponctuent de jaune les vertes prairies ou les pelouses.
IMG_7822.jpgIMG_7902.jpgJe passe à côté du moulin, probablement à grain, le sarrazin étant la seule céréale cultivable sur ce sol acide. Dans un enclos deux chevaux du Poitou, trapus et placides, entretiennent l’espace naturel : ils s’approchent de la clôture à mon approche ; une mare me parait bien incongrue à cet endroit : ancienne carrière abandonnée où le propriétaire venait extraire le schiste pour des constructions locales. Le Conseil Général les préserve pour maintenir l’équilibre de l’environnement.

IMG_7831.jpg

Il n’y a pas que dans les Alpes qu’il y a des Demoiselles, blocs de pierre dressés verticalement appelées ici Roches piquées : l’une est en poudingue de Gourin fait de petits galets de quartz, l’autre est en quartz recristallisé et plissé. Mais d’où provient ce quartz puisque nous sommes dans une zone de schistes ? Il n’y en a pas à moins de 3km d’ici, dans les landes de Quily… Ils faisaient peut-être partie d’un alignement de menhirs. Une tradition populaire raconte que ce sont des jeunes filles trop insouciantes qui auraient été transformées en pierre pour avoir dansé sur la lande au lieu d’assister aux vêpres du dimanche. Aux Mées, en Provence, ce sont des moines ayant osé poser leur regard sur des femmes, qui ont été pétrifiés (voir la note sur les pénitents des Mées dans ce blog).

IMG_7900.jpg

Continuer la lecture de « ** Les mégalithes de la lande de Cojoux »

Le marais d’Orx

« En 1579, Louis de Foix stabilise le lit de l’Adour… La nouvelle embouchure est établie à Bayonne… Les eaux du bassin versant de l’arrière littoral perdent alors leur exutoire vers le nord et elles stagnent en provoquant la formation d’étangs et de marais.  »
Le marais d’Orx :

  • une histoire de Shadocks !devise-shadok4.jpg
    Les premières tentatives remontent à Henri IV, puis Louis XIV. Il fallait en permanence pomper, pomper, pomper ! Dès qu’on arrêtait, l’eau remontait. On a tenté de l’assécher pendant plus de trois cents ans et quand on y parvenait, quelques heures de pluies diluviennes suffisaient à tout inonder à nouveau.

    • en 1913 les frères Antoine et Louis Coyola y développent la culture moderne du maïs ;
    • les propriétaires se succèdent ; la culture du maïs est abandonnée en 1984 à cause du coût de pompage ; l’eau inonde le domaine
    • … qui aboutit finalement dans le giron du Conservatoire National du Littoral en 1989
  • une histoire d’enfants naturels !img_4819r.JPG
  • En 1858, l’empereur Napoléon III, neveu de Napoléon 1er, fait don du domaine au Comte Waleski, fils illégitime de Napoléon 1er avec la Polonaise Marie Laczynska ;  celui-ci effectue de grands travaux d’assèchement qui aboutissent en 1864 grâce à un complexe de pompes à pistons.

  • A la mort du comte Waleski, Napoléon III  le donne à ses enfants naturels : le comte d’Orx et celui de Labenne.  Le Comte d’Orx, maire de St-André-de-Seignanx pendant 25 ans, met définitivement en valeur le domaine.

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Avec la température ressentie

img_4797.JPG

Depuis, classé en réserve naturelle (Décret no 95-148 du 8 février 1995), c’est le royaume de plus de 200 espèces d’oiseaux. Du point de vue ornithologique, le Marais d’Orx est situé sur l’un des principaux axes européens de migration. On y observe oies cendrées, grues, balbuzards pêcheurs, etc. En été cette réserve est un site de nidification pour la spatule blanche.

* Site officiel du marais d’Orx

jussie2.jpgDès le début de la promenade, nous apprécions les tapis de fleurs jaunes sur l’étang. Je ne savais pas encore qu’elles étaient un véritable poison pour l’environnement. Un arrêté de lutte contre la jussie a même été pris le 2 mai 2007.

http://www.afleurdepau.com/40/Orx/Jussie.htm.

Gestion des plantes aquatiques envahissantes : exemple des jussies (conférence débat du 25/11/2006 – société nationale de protection de la nature ; contient une partie identification)

Continuer la lecture de « Le marais d’Orx »