** Les mégalithes de la lande de Cojoux

IMG_7813.jpgUn paysage de landes qui m’est totalement inconnu ; l’association Natures et Mégalithes promet de nombreuses curiosités. C’est donc bien tentant de rejoindre Saint-Just en 45mn à partir de Rennes. Le temps est gris, incertain. Le boulanger, juste avant sa fermeture dominicale, me remet gracieusement le carnet de découverte. IMG_7820.jpgIl est midi quand je me mets en route à partir de l’église, construction en schiste et granit du pays. Guettez les flèches vertes du parcours pour ne pas vous perdre !

Construite en 1848 elle [L’église] est bénie en mai 1852. […] la rénovation la plus marquante reste celle de 1928-1930 qui voit l’agrandissement de l’église par le bas-côté. Extrait du site de la mairie de Saint-Just

IMG_7818-500x375.jpgAprès le parking réservé aux handicapés, je traverse le hameau du Châtaignier composé de quelques vieilles maisons, village-rue constitué de longères1. Après une courte montée, je découvre la lande bretonne, vaste étendue uniforme et peu fertile abandonnée depuis longtemps, dépaysante pour moi qui vis en Provence ; rien n’arrête le regard, sauf parfois au détour d’un virage un mégalithe impressionnant ; des bosquets de genêts tout au long du parcours, ponctuent de jaune les vertes prairies ou les pelouses.
IMG_7822.jpgIMG_7902.jpgJe passe à côté du moulin, probablement à grain, le sarrazin étant la seule céréale cultivable sur ce sol acide. Dans un enclos deux chevaux du Poitou, trapus et placides, entretiennent l’espace naturel : ils s’approchent de la clôture à mon approche ; une mare me parait bien incongrue à cet endroit : ancienne carrière abandonnée où le propriétaire venait extraire le schiste pour des constructions locales. Le Conseil Général les préserve pour maintenir l’équilibre de l’environnement.

IMG_7831.jpg

Il n’y a pas que dans les Alpes qu’il y a des Demoiselles, blocs de pierre dressés verticalement appelées ici Roches piquées : l’une est en poudingue de Gourin fait de petits galets de quartz, l’autre est en quartz recristallisé et plissé. Mais d’où provient ce quartz puisque nous sommes dans une zone de schistes ? Il n’y en a pas à moins de 3km d’ici, dans les landes de Quily… Ils faisaient peut-être partie d’un alignement de menhirs. Une tradition populaire raconte que ce sont des jeunes filles trop insouciantes qui auraient été transformées en pierre pour avoir dansé sur la lande au lieu d’assister aux vêpres du dimanche. Aux Mées, en Provence, ce sont des moines ayant osé poser leur regard sur des femmes, qui ont été pétrifiés (voir la note sur les pénitents des Mées dans ce blog).

IMG_7900.jpg

Le château Bû est un tertre2, fouillé par Briard en 1990 et 1992. Ce dernier découvre un cairn ceinturé de trois murs de pierre sèche en gradins et à l’intérieur un dolmen complexe correspondant à un tombeau monumental datant de 3000 ans avant JC. Vers 1500 avant JC les hommes de l’âge du Bronze s’installent à leur tour sur les lieux et recouvrent par une masse de terre le dolmen. Les blocs au dessus marquent l’emplacement des sépultures.

IMG_7841.jpg

Du tertre de la Croix Saint-Pierre, il ne reste qu’une butte de terre hérissée d’un bloc de schiste. Ils étaient identiques au Château Bû mais moins bien conservé. Le dolmen nord (4500 à 4000 av JC) est une sépulture collective du néolithique réaménagée à l’Age du bronze avec la construction d’une sépulture en coffre. Une tombe en coffre a été aménagée dans la masse du cairn du dolmen sud.

IMG_7847.jpgIMG_7845.jpg

Le dolmen ouest de la Croix Saint-Pierre, restauré grâce à la bonne conservation des parements, est une sépulture collective du néolithique : impressionnant ! bien protégé derrière un grillage.
IMG_7858.jpg

Par analogie avec un tribunal représentant un accusé (pierre isolée) face à ses juges (plusieurs pierres en arc de cercle), cette enceinte du Tribunal pourrait avoir été associée à des menhirs. Des 14 blocs initiaux, il n’en reste que 9.

enceinte_tribunal_aerien.jpgIMG_7862-500x375.jpg

La sépulture du four Sarrazin à entrée latérale, est dite aussi des pierres chevêches : une des dalles de couverture porte des traces de cupules, cavités creusées dans la pierre dont on ne connait pas la signification. La chambre funéraire est très allongée ; l’accès se faisait par une entrée latérale. A l’origine, un tertre de terre et pierre, circonscrit par de petites dalles plantées dans le sol recouvrait le tout.
IMG_7867.jpg

IMG_7876-cluse.jpgIMG_7882-mousses.jpgLa randonnée continue sur un sentier bordé de genêts. Au bout du chemin, une falaise abrupte pour le moins inattendue : une cluse. La rivière du Canut a probablement profité d’une faille dans la barre rocheuse pour s’y faufiler. Sur les affleurements de rochers, les petites mousses s’installent sur un maigre lit de terre restant dans le creux des pierres.

IMG_7891.jpgIMG_7894.jpgChangement de paysage : nous entrons dans un lieu boisé de bouleaux, et de pins introduits en Bretagne pour fixer les dunes et boiser les parcelles non exploitables. La végétation a donc progressivement évolué de la pelouse aux bois de résineux, en passant par la lande basse, la lande haute, le fourré à genêt et ronce.

La carrière tout en bas est une des rares en France à exploiter encore le schiste mauve recherché pour sa couleur. En guise de couleurs, à la saison favorable, vos yeux seront comblés dans la lande : genêts jaunes, ajonc, bruyère cendrée, orpin, digitale pourpre, lichens, pelouse verte,… Pendant plusieurs minutes, je cherche dans les branches d’un arbre l’oiseau qui chante à tue-tête et ne semble pas effrayé à mon approche. Brusquement, il s’envole de l’autre côté du chemin, queue pointue, en vol rapide avec de continuels petits changements de direction. Une fauvette pitchou ? A l’approche des demoiselles, vues sur l’autre face, c’est un lapin de garenne qui s’enfuit maintenant dans les champs.

IMG_7886.jpgIMG_7914.jpgIMG_7905.jpg

Les Alignements du moulin, trois convergents, sont constitués de menhirs de quartz blanc et de schiste datés de 4500 et 2000 ans avant Jésus-Christ.
IMG_7910.jpgIl me restera à chercher l’allée couverte de Tréal, sépulture à entrée latérale (2500 av JC) joliment désignée par ‘Roche aux fées’. Pour le trouver, je n’ai qu’un point jaune sur la carte et le nom du lieu le plus proche : Bocadève. C’est donc à l’intuition que je m’y rendrai. Quelques chemins vicinaux plus tard, je découvre un sentier étroit qui débute non loin d’un panneau ‘site mégalithique de Tréal’. Courte montée. La découverte de ce monument provoquera une véritable émotion. Restauré, 15m de long, il est cependant incomplet : il manque le tumulus qui devait le recouvrir. L’entrée qui permettait d’accéder à la chambre funéraire est située au sud-est.

Un pavage de petites dalles recouvrait le fond de la chambre, et le monument était inscrit dans un cairn composé de pierres de différentes tailles. […] Il s’agit de poteries, de pointes de flèches et de pendeloques en grès et en cristal de roche. […] le Rocher du Tréal était occupé dès le IVè millénaire avant notre ère. Extrait du blog megalithe chez over-blog

IMG_7923.jpgIMG_7925.jpgIMG_7932.jpg

La mairie de Saint-Just présente le site mégalithique

La Grée4 de Cojoux présente une grande variété de monuments mégalithiques funéraires s’étalant sur trois millénaires, de – 4 500 ans à -1 500 ans. Pour tout amateur d’histoire, cette courte randonnée sera un immense plaisir. Les panneaux d’information satisferont les curieux ; seul reproche : sur le plan du carnet de découverte, les points d’intérêt jaunes ne reprennent pas la numérotation du terrain.

Site Landes de Cojoux

Image de l’itinéraire 6km700 1h45 déplacement 2h30 au total 49m dénivelée

bullet1.gif

1Longère : En Bretagne, ensemble de bâtiments ruraux, de forme basse et allongée, utilisant des matériaux locaux dans sa construction
2Tertre tumulaire : monument allongé, de faible hauteur constitué de terre ou de pierres. Il peut contenir des sépultures individuelles ou collectives, aménagées à l’intérieur sous forme de structures légères. L’entourage peut être délimité par de petites dalles plantées
3cluse : portion de vallée transversale aux barres rocheuses
4grée : ligne de crête

©copyright randomania.fr


Partager sur FacebookPartager par mailImpression pdf ou papier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.