** Oppidum et dolmen, au départ de Lussas

Il fait encore plus chaud que la veille mais j’ai tellement envie de faire cette boucle qui me replonge des centaines d’années en arrière que je n’hésite pas à partir pour Lussas. C’est Evelyne, qui tient un gite labellisé Rando Accueil Ardelyne, qui m’a conseillé cette randonnée quand je lui ai demandé s’il y avait des mégalithes en Ardèche. Elle m’a laissé le guide complet de randonnées Berg-Coiron et ses fiches descriptives ; le grand avantage de ce type de gite c’est que tout est conçu pour le randonneur : un petit-déjeuner inclus, un hébergement tranquille, simple mais confortable, de la documentation en abondance sur les randonnées et les buts de visite (l’absence de connexion internet ne m’a donc pas manqué… sauf pour relever les coordonnées des 3 caches de geo8707 sur le parcours), des conseils par une personne qui a testé les randonnées, des pique-nique bio confectionnés à la demande.

A 9h15, il n’y a plus qu’une place libre sur le parking du village. Que se passe-t-il donc ? les états généraux du film documentaire qui commencent dans deux jours !

La météo à cet endroit
avec prévisions à 3 jours

IMG_9498.jpgLes explications de la fiche et le balisage jaune-blanc sont au départ bien suffisants. La route longe les vignes : oui, l’Ardèche fournit d’excellents vins de pays en Indication Géographique Protégée ! Après un passage en sous-bois, je rejoins l’ancienne route qui relie Aubenas à Saint-Laurent, puis, à l’intuition (pas d’indication claire sur la fiche), je délaisse la large piste pour un étroit sentier dans la même direction ; IMG_9501.jpgIMG_9506.jpgà nouveau sur la gauche, je rejoins le sentier en balcon qui domine les gorges de la Louyre2. Dans le ruisseau, une écrevisse à pattes blanches s’efforce de survivre. Le sentier passe en balcon au dessus des gorges me laissant le temps d’observer un groupe de grimpeurs à l’assaut d’une paroi. Au loin la ville d’Aubenas.

Une variante visible à droite du sentier sur la carte IGN, vous mènera à la baume Chabanne connue pour héberger une colonie de chauve-souris.

… tous les jeunes sont autonomes, vers la Baume Chabanne, exutoire d’une rivière souterraine […]. Depuis 1991, la colonie occupe seulement ce dernier site et la parturition4 (jeune non volant) y a été constatée en juin 1992. Evolution des populations de chiroptères dans le département de l’Ardèche entre 1953 et 1992

IMG_9518.jpgAu lieu-dit l’Echelette3, descendez la D259 par la droite ; le chemin reprend sur le plateau à gauche, après le virage : un grand panneau d’information sur Jastres en indique le début. Le plateau calcaire dénudé était autrefois cultivé et pâturé. Après une période d’abandon, il est parait-il de nouveau valorisé par les éleveurs mais je n’en ai pas trouvé trace. La chaleur est maintenant difficile à supporter ; un randonneur qui revient de l’oppidum me souhaite bon courage. IMG_9530.jpgAu loin, l’oppidum de Jastres Nord (de type éperon barré) affiche sa large et impressionnante façade, dégagée en 1978 sur plus de 400m de long.

Jastres l’oppidum par geo8707

Le rempart rejoint le bord de la falaise qui domine la rivière Ardèche en un à-pic de 130m. Avec ses sept tours, carrées ou rondes reliées entre elles par onze courtines, une entrée en chicane, c’est l’oppidum le mieux conservé que j’ai jamais vu. IMG_9525.jpgIl a été occupé durant à peine un siècle avec des modes de construction protohistoriques et une influence romaine (utilisation de mortier, tours rondes couvertes de tuiles). le long des murs, on a retrouvé une grande quantité de galets, boulets de basalte ou granit destinés à se transformer en pierres de jet : témoignage du rôle défensif de l’oppidum. Claude Lefebvre situe son occupation vers le 1er siècle avant J.-C.

pano-oppidum-jastres.jpg

Claude Lefebvre, Bilan des fouilles des oppida du plateau de Jastres, Ardèche archéologie, 1985

Dans les pas de Cévennes Terre de Lumière, à la découverte du patrimoine vivarois, hors-série, Cévennes terre de Lumière, Aubenas, juillet 2002

Je continue sur le plateau jusqu’à l’oppidum de Jastres Sud (de type bord de plateau), dénommé Camp de César sur la carte.

Jastres le camp de César par geo8707

Je n’irai pas le voir, ayant lu qu’il était moins évident à comprendre. Les céramiques trouvées sont des poteries plutôt destinées au stockage. Il semble donc que ce site n’était pas un lieu d’habitation mais surtout de marchés ou de commerces. C’est une longue muraille de 950 mètres de long avec deux ouvertures correspondant à des portes. Sa construction remonte sans doute au IIè siècle avant notre ère.

IMG_9535.jpgAvant de m’enfoncer dans le sous-bois, je m’arrête pour le pique-nique ; je découvre la salade de thon-tomates que m’a préparée Evelyne, le fromage de chèvre et son morceau de pain frais. Je salue un groupe d’étrangers, les premiers randonneurs que je rencontre aujourd’hui. Je reprends en douceur la marche. Parvenue aux hangars de la zone industrielle de Lavilledieu, aucune confirmation du bon chemin. Je les contourne par la gauche un long moment ; au croisement avec la citerne, je tourne à gauche (non indiquée sur la fiche). Je retrouve le groupe de randonneurs qui se sont posés les mêmes questions que moi : est-ce la bonne direction ? je les rassure : Lussas c’est bien par là. Merci mon GPS de randonnée qui affiche l’image du tracé !

IMG_9536.jpgIMG_9539.jpgAu panneau les Taillades l’étroit sentier vers Lussas-Eyriac est envahi par la végétation mais il me garantit de la fraicheur jusqu’au panneau indiquant le dolmen de Mias (environ de 2500 ans avant JC).

Là deux sentiers m’invitent à grimper jusqu’au lieu dit les Quatre Pierres où vous trouverez la cache de geo8707 Les quatre pierres dolmen.

En 1912, 37 dolmens auraient été recensés à Lavilledieu, Lussas et Saint-Laurent sous Coiron. IMG_9545.jpgMême s’il a perdu une de ses dalles et le tumulus qui le recouvrait, il a encore fière allure. L’extraction des dalles se pratiquaient par décollement du socle rocheux à l’aide de barres de bois, de coins et de cales. Après préparation d’un chemin d’accès, le transport se faisait par roulage sur rondins de bois. Pillé, le dolmen n’a livré aucun matériel.

IMG_9547.jpgA Mias, le sentier passe dans une rue sous un élégant porche de pierres puis serpente entre deux murs d’habitation ; au carrefour de Mias et ses deux routes goudronnées, prendre la route en face en léger décroché.

Direction hameau des Rieux où je procède par élimination (les fameuses croix indiquant une fausse piste) pour trouver le bon chemin vers Eyriac sur route également : c’est une partie qui n’est pas très agréable par temps chaud, le revêtement renvoyant de la chaleur dans les jambes. Du hameau d’Eyriac, je monte directement jusqu’aux Combasses où je retrouve le sentier emprunté à l’aller.

IMG_9550.jpgAu loin la fameuse tour de Mirabel visible de presque partout en Ardèche me rappelle que je n’ai pas encore visité ce village. Ce sera pour demain avant de partir.

Image de l’itinéraire boucle de Lussas 14.400km dénivelée 101m (+400m en cumulées) 4h45 au total (ajouter les variantes de Jastres Sud et celle de la grotte éventuellement)

Cette randonnée est la fiche 3 du guide Ardèche – balades et randonnées, Communauté de communes Berg et Coiron, Communauté de communes Berg et Coiron, juin 2007. Je vous conseille de la faire dans le sens indiqué dans le guide, le balisage étant plus évident ainsi. Comme la randonnée à partir de Saint-Jean le Centenier, plusieurs passages sur routes goudronnées, sans ombre, rendent la balade moins agréable quand il fait trop chaud. Pas difficile, elle passe par des paysages variés, quelquefois ombragés, le plus souvent à découvert mais pour qui s’intéresse à l’histoire, il ne faut pas la manquer.

bullet1.gif

1Lussas : de luciacum, nom d’un domaine agricole gallo-romain ayant appartenu à Lucius
2louyre : de l’occitan, loutre
3échelette : si la pente des antiques chemins de transhumance devient très forte, les sentiers prennent le nom d’échelettes
4parturition : action de mettre bas chez les mammifères

Ce contenu a été publié dans * 07 Ardèche, 07 Hébergement testé, Geocaching et jeux, Rando à thème, Rando familiale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *