Le refuge du Semnoz

Avec le club des cinq aixois, nous étions allés au refuge du Semnoz à Gruffy en mai 2019 mais il était fermé. Encore un peu de neige dans les prés, une ribambelle de nuages blancs qui, parfois, se confondaient avec la neige des sommets ; depuis le Semnoz, le large point de vue nous avait semblé extra-ordinaire : le Mont-Blanc était identifiable sans difficulté.
En juillet 2021 j’y retourne en famille : il fait beau et chaud, le Mont-Blanc se découpe clairement sur le ciel bleu. Oserai-je l’avouer ?… plus que par besoin de marcher, nous y sommes allés pour déguster la spécialité du restaurant : la baugiflette, contraction de Bauges et tartiflette, une tartiflette à la tome des Bauges (A.O.P.) au lieu de reblochon.
Dans les deux cas, nous stationnons près du Courant d’Ere, le restaurant du sommet (1650 m d’altitude).

Les vaches sont dans les prés et leur cloche, qui tinte continuellement, gêne parfois la tranquillité des citadins installés dans les villages… Le Dauphiné Libéré 6/09/2017, commune du Biot. L’une d’elle porte un redresse-cornes en bois comme cela se faisait au XIXe ; une corne peut pousser de travers, toucher la joue et finalement gêner la mastication. Un remède de grand-mère pour bovins.

2021. Fauche qui peut ! Sur le plateau du Semnoz, venez relever le défi de la fauche du vérâtre et aider les vaches à entretenir la montagne ! […[ [Opération] visant la coupe par tous les volontaires de cette plante envahissante qui étouffe l’alpage. Vos efforts seront récompensés. [ndlr : le vérâtre blanc, plante invasive et toxique, réduit les surfaces d’herbe sur lesquelles les vaches se nourrissent]

Direction sud par le GRP du massif des Bauges sui longe la crête. Nous passons devant les chalets de Leschaux, près du télésiège du Panoramique et son grand abreuvoir pour vaches – et non piscine pour chiens. Les groupes se succèdent, tous dans la même direction.

Le Grand Chalet du Semnoz a été réhabilité ; une étable de 50 vaches et une laiterie de 18m2 sont utilisées par les successeurs de Jean et Mado Aymonier qui y ont travaillé de 1922 à 1992 (plaque apposée sur le chalet).

A l’ouest s’étend la vallée du Chéran et ses petits villages dont un à la prononciation impossible Viuz la Chiesaz que l’on prononce en patois savoyard [Viu la shisa] (prononciation du a final entre le « e » et le « a ») ; je reconnais le viaduc autoroutier d’Alby sur Chéran mais pas le chalet où nous longeons.

Au refuge du Semnoz, certains sont installés directement sur l’herbe, d’autres font la queue pour être placés. Bientôt il sera complet. Ouvert tous les midis (selon météo) sur réservation de juin à septembre et de décembre à mars.
Bière baujue ambrée évidemment (6.50€), baugiflette (18€ par personne) dans un grand plat ovale que l’on pensait trop grand pour cinq. Mais non ! Nous ajouterons même un dessert ! Avant de partir, nous tentons de voir d’en haut le lac du Bourget mais nous n’en apercevons qu’un petit bout.

Retour par une variante dans les alpages ; les vaches sont maintenant couchées et digèrent. Les parapentistes s’amusent à virevolter. Nous regardons le spectacle immense des plus hautes montagnes françaises.

Rando courte, facilement accessible depuis la vallée, qui convient à ceux qui manquent de temps pour découvrir la Savoie typique : avec ses installations d’hiver, en été ses alpages, ses vaches et leur lourde cloche au cou, son refuge pour bien dormir et manger ; elle vous offrira des points de vue hors du commun.

Album du 23 mai 2019

Image de l’itinéraire 5km900, 1h45 déplacement (4h40 avec repas, photos), 108m dénivelée. Télécharger la trace

 

©copyright randomania.fr


Partager sur FacebookPartager par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *