Randonnée : la dent de Crolles

En vacances avec quelques amis en région grenobloise, nous cherchions une randonnée adaptée à notre niveau : trentenaires peu sportifs, sans expérience de la montagne mais en condition physique… disons correcte. Sur les conseils d’une connaissance, nous avons contacté un accompagnateur en montagne.

Il nous a conseillé une de ses randonnées préférées : la Dent de Crolles.

  • Niveau : facile
  • Dénivelé : 800 m
  • Durée : 5h
  • Longueur : 16 km
La météo à cet endroit avec prévisions à 3 jours

Sur cet itinéraire, nous dominons toute la vallée du Grésivaudan et profitons de beaux panoramas sur la Chartreuse et Belledonne. D’après Jérôme, notre accompagnateur, la randonnée est relativement longue mais pas très difficile. Le point de départ est situé à 1434m d’altitude et l’arrivée à 2062 m. Lorsqu’il fait beau, c’est une randonnée relativement fréquentée. Le rendez-vous était donc fixé à 8h un vendredi matin au parking du Col du Coq, à quelques kilomètres de Grenoble, après Crolles. Les présentations faites, nous commençons à marcher, tranquillement, pour atteindre le Col des Hayes à 1538m d’altitude. Nous sommes juste sous la Dent de Crolles et nous pouvons observer les ruines du Habert, un peu au-dessus. Un troupeau de moutons est rassemblé autour d’une fontaine. La température est très agréable ; la journée va sans doute être chaude. Au col des Hayes, deux itinéraires sont possibles. Jérôme nous propose de choisir celui de droite, qui passe par le Trou du Glas. C’est le GR9 avec son balisage caractéristique rouge et blanc. Il nous explique que nous redescendrons de l’autre côté par le Pas de l’Oeille. Le chemin est très agréable, étonnamment fleuri. Vers 9h30, nous arrivons au Trou du Glas (1700m). Jérôme nous explique que c’est depuis cet endroit que de nombreux spéléologues accèdent à un des plus importants réseaux souterrains d’Europe. Nous visitons rapidement la grotte, très impressionnante mais ne sommes évidemment pas équipés pour aller plus loin ! C’est ici que Fernand Petzl, le fondateur de l’entreprise du même nom, a testé et optimisé ses célèbres matériels. Un peu plus loin, un passage plus raide est équipé de câbles. Il n’est pas vraiment difficile mais reste quand même impressionnant pour notre petit groupe. Nous passons à travers deux fissures pour accéder à une seconde partie câblée. Jérôme nous montre un sentier qui permet de rejoindre le Pas de l’Oeille plus vite… un peu raide pour nous. Nous arrivons ensuite sur un magnifique plateau de prairies, à 1780m d’altitude. Nous apprenons alors ce que sont les lapiaz (sortes de trous entre des roches) et les asters (fleurs en forme d’étoile). La marche est plutôt tranquille à cet endroit et vraiment très agréable : il fait beau, il y a beaucoup de fleurs, l’ambiance est très détendue… Apparemment, on peut parfois observer des chamois et des bouquetins à cet endroit. Vers 11h, nous arrivons au sommet. La vue est magnifique : le col de Bellefont, la vallée du Grésivaudan et Grenoble. Les falaises sont vraiment très impressionnantes ! Nous profitons de ce panorama pour nous reposer un moment et nous rassasier. Comme prévu, nous redescendons de l’autre côté, par le pas de L’Oeille. Le chemin est plus accidenté et il faut rester très vigilant. Notre guide ouvre la marche et nous avertit régulièrement des passages à risque. Un peu plus bas, nous passons par un impressionnant couloir rocheux avant de rejoindre le sentier que nous avions emprunté à l’aller. Nous arrivons en bas pour midi. Tout le monde est ravi de cette magnifique matinée. Nous sommes tous d’accord pour dire que sans Jérôme, notre accompagnateur, tout cela aurait été bien plus difficile et surtout moins intéressant. Il nous a vraiment beaucoup apporté en enrichissant cette sortie d’explications passionnantes ; ce ne fût pas seulement du sport, mais une vraie découverte !

Ce contenu a été publié dans * 38 Isère, -----* Vercors, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Randonnée : la dent de Crolles

  1. 13770 dit :

    Randonnée sympathique et superbe point de vue quand il n’y a pas de brouillard bien sûr. Quand nous y sommes montés on ne voyait pas à 10 m.

  2. @13770 : c’est vrai ! surtout que ce brouillard est finalement plutôt fréquent… Attention à bien regarder la météo avant de partir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *