** La reine des citadelles à Lille

Le souvenir que je gardais de la citadelle de Lille n’était pas glorieux : lieu mal fréquenté et sale, canal malodorant, J’y retourne donc plusieurs dizaines d’années plus tard et j’en ressors convaincue : le lieu est entretenu, une  signalétique a été posée, un GR y passe, des oiseaux y vivent, des bancs permettent de s’y reposer et il y a plein de choses à voir comme le bois de la Deûle : 1880, jardin d’enfants : 1950, parc aux bêtes : 1954. En 1882, la Ville choisit d’y créer la promenade du Bois de la Deûle. De nouveaux chemins, allées, bancs et arbres sont aménagés, dans le respect des modelés des fortifications, conformément à l’accord passé avec les autorités militaires.

Édifiée sur ordre de Louis XIV à sa conquête de la ville, la construction de la Citadelle s’est effectuée de 1667 à 1670, sous la houlette du Marquis de Vauban. […] Bâtie sur un terrain marécageux, la Citadelle profitait d’un ingénieux système d’inondation de ses abords qui multipliait les obstacles au-devant de l’enceinte : fossés, tenailles et demi-lunes.

Le plan de la citadelle observe la forme d’un pentagone pourvu de 5 bastions reliés les uns aux autres par 5 murs appelés  courtines. […] Cette première enceinte permettait de maintenir l’ennemi à distance, chaque bastion se protégeant l’un l’autre grâce à l’absence d’angle mort. Derrière ces ultimes remparts se tiennent les casernes […]. Une innovation à l’époque ! Parc de la citadelle

Cette citadelle fait partie du Pré carré imaginé par Vauban, une double ligne de forteresses françaises gardant la frontière à différentes étapes de la guerre de Succession d’Espagne (image wikipedia, étoiles vertes ː première ligne, étoiles bleues ː seconde ligne). Le 3 janvier 1673 Vauban écrit à Louvois, ministre de la guerre :

Sérieusement, Monseigneur, le Roy devrait un peu songer à faire son pré carré. Cette confusion de places amies et ennemies pêle-mêle ne me plaît point ; vous êtes obligé d’en entretenir trois pour une, vos peuples en sont tourmentés, vos dépenses de beaucoup augmentées et vos forces de beaucoup diminuées… C’est pourquoi, soit par traité ou par une bonne guerre, […] prêchez toujours la quadrature, non pas du cercle, mais du pré. C’est une belle et bonne chose que de pouvoir tenir son fait des deux mains.

La Liane (L1 centre commercial Fâches-Thumesnil-Wambrechies), double bus lillois traversant la ville en partant de la banlieue sud et m’arrête boulevard de la Liberté, à deux pas du jardin Vauban qui jouxte la citadelle. Je traverse le jardin et longe le quai de la Citadelle en direction de l’écluse de la Barre. Un couple accompagné d’un jeune chien de chasse s’amuse à exciter l’animal qui aboie contre les canards ; à force d’incitation, le chien saute à l’eau et rapidement tente de remonter sur la berge, sans y parvenir ; l’eau est particulièrement froide en décembre ; sa maîtresse commence à s’affoler, le maître crie « au secours » tout en courant vers l’éclusier ; alors qu’il y est presque, elle le rappelle : elle a réussi à sortir son chien…

Allée Arlette Gruss, puis allée d’Artagnan, bordée de bancs, le long d’un mur de contre-garde.

Afin d’amortir le choc des boulets de canon, les fortifications sont principalement constituées de terre tassée, recouverte d’un appareillage de moellons de calcaire puis d’un parement de briques et de grès. Disposé en bas du mur au contact de l’eau, le grès, imperméable et non gélif, assure la bonne conservation de l’ouvrage.

A l’entrée de la rue du 43e R.I. se trouve l’avant-poste,  première porte avec autrefois pont-levis à crémaillère permettant d’entrer dans le cœur de la citadelle, aujourd’hui Quartier Général du Corps de Réaction Rapide-France (QG CRR-FR).

Petit écart pour voir le monument Boufflers, installé sur le lieu de l’attaque, entre les bastions d’Anjou-du Roi et la Demi-Lune Royale1. Réalisé au début du XXe siècle par l’architecte lillois Emile Dubuisson, il commémore le siège de Lille entamé le 13 août 1708 par les soldats anglais, hollandais et autrichiens en pleine guerre de succession d’Espagne.

Le Maréchal Boufflers est contraint d’abandonner la place le 11 décembre, après 41 jours de siège. Pendant 5 ans, Lille va vivre sous occupation hollandaise. Elle est rendue à la France quand la paix est signée à Utrecht le

Je rejoins la voie des combattants qui passe sous le pont dormant qui remplace le pont-levis de la Tenaille au-dessus du canal ; là je peux voir la porte Royale, autrefois fermée par un pont-levis à crémaillère. C’est le principal accès de la Citadelle ; il fallait cinq ponts successifs pour arriver à celle-ci. Elle s’orne d’une inscription à la gloire du roi, elle-même surmontée par une décoration faite de trophées à l’antique, de fleurs de lys et du cordon du Saint-Esprit. Lors de sa restauration en 1980, des alignements de chênes rouges ont été plantés sur le haut des talus pour rappeler les anciens alignements.

Dans le canal, un arbre couvert de champignons, une roselière et de l’autre côté, entre le bastion du Roy et sa contre-garde, un échassier, cou tendu, parfaitement immobile a été posé là. Je m’approche et, ô surprise, c’est un vrai qui bouge à peine à mon approche alors qu’il a une excellente vue latérale, ce héron cendré.

Demi-lune Saint-Sébastien (1670) et œuvre d’art supposée dans l’herbe (pas de photo). Le monument Léon Trulin, constitué de lettres en fer martelé au nom de Trulin, a été inauguré en novembre 1931.

Réquisitionnée par les Allemands durant la Première Guerre mondiale, la citadelle est le théâtre de drames terribles comme l’exécution par les armes du Lillois Léon Trulin, jeune figure d’un réseau de renseignement, dans les fossés de la citadelle, le 8 novembre 1915. Il avait 18 ans.

Demi-lune avec la porte Dauphine, la plus exposée, qui est rehaussée au fronton d’une célébration du Roi-Soleil, des arts et de la guerre.

Je quitte le centre de la demi-lune par une rue pavée passant par l’avant-porte où une palissade de bois a été reconstituée. Pas moins de 28 000 pieux étaient disposés pour protéger les parapets des ouvrages.

Je me trouve maintenant derrière une autre ligne de canaux qui épouse la forme pentagonale de la citadelle, dans l’allée du train de Loos.

Seuls des embarcations, ponts de bois, ou passerelles légères permettaient de circuler entre les différents ouvrages. Les ponts étaient en bois, afin d’être plus facilement détruits lors des invasions ennemies. Les fossés étaient que très rarement à secs et dont les niveaux étaient gérés par un jeu compliqué de vannes et de batardeaux. Lille et ses canaux

Quelques arbres torturés portent leur couleur d’automne ; dans le bois une stèle en l’honneur du président Henri Jooris, président de l’Olympique lillois, propriétaire de la grande brasserie l’Excelsior, qui a donné son nom à l’ancien stade principal de Lille et au nouveau Grimonprez-Jooris.

Je passe sous le pont de singes de Accro Lille qui propose 6 parcours d’accrobranche pour toute la famille. Sur ma droite, le Grand Carré, presque une île.

Le « Grand Carré » est un ouvrage de défense réalisé entre 1731 et 1732. […] Le nom de « Grand Carré » lui a été donné à la fin du XIXe siècle, en raison de la forme du réseau de canaux creusés « en carré ». Il fait aujourd’hui l’objet d’un projet architectural et paysager éphémère, mené en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure d’architecture et du paysage de Lille.

L’écluse du Grand Carré est impressionnante par sa taille – ouvrage essentiel du trafic fluvial à grand gabarit. Je traverse le canal de la Deûle sur le grand pont pour vélo, piétons et voitures et, de l’autre côté, spectaculaire, le passage d’une très longue et large péniche qui n’a que quelques centimètres de marge dans le chenal. Sur son pont, une voiture et une petite embarcation.

Les abords du canal ont été aménagés pour les piétons et c’est bien agréable. Un arbuste aux fruits de couleur violette attire mon attention ; je n’en ai jamais vu ; l’application Plantnet me propose Symphoricarpos orbiculatus Moench, groseille indienne si vous préférez ; vu son origine – est et centre des Etats-Unis, – j’ai du mal à croire qu’elle pousserait à Lille…

La passerelle Edmond Ory permet de retraverser le canal pour rejoindre le parc de la Citadelle. Depuis un bon bout de temps, j’entends encore les cris puissants d’un gibbon : hallucination auditive ? le zoo de Lille posséderait-il quelques uns de ces singes originaires d’Indonésie ?

Une borne fluviale indique Fort-de-Scarpe 45 km. Par un canal de jonction, le canal de la Deûle rejoint ce canal de la Scarpe Inférieure datant de la fin du XIXe mais déjà navigable dès 1046 ; son écluse à sas unique régularise le niveau des eaux. La circulation fluviale et les ports fluviaux dans l’arrondissement de Douai, Christian Detavernier, Hommes et Terres du Nord Année 1973 2 pp. 65-71

Plus je m’approche du zoo, plus les cris des gibbons à main blanche retentissent. Deux d’entre eux sont perchés sur un pilier de bois : l’un se gratte avec un de ses bras démesurés à main blanche, l’autre vocalise en sons langoureux allant decrescendo. Une colonie de pélicans blancs occupent totalement un îlot. La médecine traditionnelle chinoise utilise la graisse des jeunes pélicans.
Vidéo des gibbons et leur cri 30s

Après la traversée du canal sur une passerelle, je rejoins le jardin Vauban et sa grotte moussue. Créé en 1865 selon les principes du jardin paysager « à l’anglaise »,  ce jardin est l’œuvre du jardinier de la Ville de Paris, Jean-Pierre Barillet-Deschamps. Certains arbres, comme les marronniers de la rotonde centrale (sur votre gauche) sont ceux d’origine.

Visite virtuelle commentée de la citadelle

Je retrouve à la sortie du jardin le boulevard de la Liberté et mon arrêt de bus.

Balade courte, facile, pour sportifs, familles, artistes, amateurs d’histoire ou de biodiversité. La prochaine fois, je testerai les itinéraires à thème évoqués sur le site du parc de la citadelle.

image de mon itinéraire 6km800, 2h environ

1Demi-lune : ouvrage triangulaire, porté en avant de la porte Royale, la demi-lune protège avec ses fossés la porte des tirs directs. Elle comprend un réduit en brique percé de meurtrières permettant aux défenseurs de s’y réfugier en cas de besoin.
 

©copyright randomania.fr


Partager sur FacebookPartager par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *