L’escalassoun du Cougourlier

Un nom qui sonne bon la Provence et la Camargue mais qu’est-ce donc qu’un escalassoun ?

EscalassonL’escalasson est une échelle de bois située près de l’habitation du gardian. En montant au sommet, celui-ci pouvait mieux apercevoir, et donc surveiller, son troupeau laissé en semi-liberté. Mais la particularité c’est que cette échelle n’a qu’un montant vertical, la base est enfoncée et fixée dans le sol. (extrait du * Vade mecum du voyageur en Camargue). gardian sur l'escalassoun (G. Amat)Cette image a donné une idée à Gérard Amat : créer un santon représentant un  gardian sur son escalassoun (hauteur 20 cm – santon de 7 cm). Vous n’en verrez pas beaucoup des santons de ce genre !

L’escalassoun du CougourlierPanneau d’information de l’escalassounCelui du Cougourlier, le long du canal, est déjà plus sophistiqué : véritable plate-forme aménagée (photo de Serge Robert, geocacheur) avec tables d’orientation et panneau explicatif, il m’a permis d’observer à la jumelle les gardians qui s’entrainaient à isoler un taureau pour le sortir de son enclos, le tout ponctué d’exclamations stimulantes et brèves. C’est ce qu’ils auront à faire lors de la prochaine course à la cocarde.

La météo aujourd’hui à cet endroit :
Avec la température ressentie et le vent

Paysage de Petite CamargueJe longe le canal du Rhône à Sète sur quelques centaines de mètres ; il permet de joindre Toulouse à Lyon ; ouvert à la navigation en 1778, il a été financé jusqu’à la révolution par la taxe sur le sel. Le fort Peccaïs près d’Aigues-Mortes était chargé de surveiller le transport du sel (voir * Le fort Peccaïs, une piste au bout du monde  dans ce blog). 

Roseaux de CamargueLa canne de Provence, surnommé roseau de Camargue – «sagno» en provençal – désigne une graminée lacustre dont la longue feuille tranchante peut blesser ; il est encore utilisé pour faire des toits de chaume, chaume exporté en Angleterre ou aux Pays-Bas ; certains bâtiments en sont pourvus aux * marais du Vigueirat. Mais ils ne sont plus qu’une poignée à le couper à la main (photo du site Camargue, un delta et des hommes). 
Feuillages

Petit pont sur une roubineEnsuite, nous avons fait notre partie de geocaching1 (si vous ne savez pas ce qu’est le geocaching, voir * Chasse au trésor au barrage Zola dans ce blog) qui n’était qu’un prétexte à cette découverte par le jeu.

Pour être apprécié, ce sentier de découverte pédestre doit être parcouru avec patience, sens de l’observation et… une paire de jumelles. Et si les enfants trouvent que c’est trop long, je vous suggère de les emmener à l’escalassoun uniquement d’où ils pourront observer les chevaux et les taureaux des manades tout proches, et sans doute quelques oiseaux.
* itinéraire autour du marais de Cougourlier, sa description complète (6km, 2h30, balisage jaune, dénivelé faible) ; commentaires et photos du site randonnee.biz 

Le Gard à pied – Autour du marais du Cougourlier – , Coll. Topo-guide, FFRP (actuellement indisponible)

bullet1.gif

1Merci f5pvj pour cet escalassoun du Cougourlier qui nous plonge dans la Camargue authentique, « un concentré de la petite Camargue » comme il l’exprime lui-même

Ce contenu a été publié dans * 30 Gard, ----- * Camargue 30, Geocaching et jeux, Rando à thème, Rando familiale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’escalassoun du Cougourlier

  1. Très beau blog sur la randonnée, bravo! Quand venez-vous dans les Vosges faire des photos ? Je vous invite à passer sur mon blog consacré au ski de randonnée et au freeride dans les Vosges.

  2. Amat Gérard dit :

    Suite à une commande de santons, et en particulier sur une scène de Camargue, avec chevaux, gardian, et gardiane, mon client m’ a demandé  » un mat pour voir le troupeau  » en réalité un escalassoun. Je te remercie d’avoir mis une photo ou gravure ancienne, que je vais pouvoir utiliser. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *